Hébergement Mutualisé vs Serveur VPS Low Cost

C’est déjà 2015, et oui, le web se fait vieux.

L’industrie du numérique évolue, elle change graduellement de paysage. L’éra du Cloud est à son apogée. On le voit partout: télé, radio, sur le web et j’en passe…

Il va sans dire que le terme Cloud est souvent utilisé à mauvais escient. Il est rendu marketing plus qu’autre chose. En 2015, on ne fait qu’ajouter « Cloud + Terme » et hop la majorité des internautes mordent à l’hameçon!

Lorsqu’il est mention de VPS, le Cloud est un excellent facteur marketing. Un VPS « Low Cost » peut avoir l’apparence d’un VPS Premium en y rajoutant simplement le mot Cloud!

Le prix? En 2015, il est possible d’avoir un VPS pour le prix d’un menu Big Mac! Et la cérise sur le sundae, c’est du soi disant Cloud…!

Ah oui? Et bien, je vais annuler mon Hébergement Mutualisé de suite!

Attention, il se pourrait que ce soit une erreur. Comparons..

———————————————————————————————————————————-

VPS Low Cost

Prix: À Partir de 5 euros
Caractéristiques techniques:

– RAM: 512MB
– CPU: 1 vCore
– Bande Passante (transfert sortant): 1TB

Infogérance: Aucune (vous devez tout faire vous-même)
Serveur Web Installé: Non
PHP/MySQL Installé: Non
Email Installé: Non
DNS fournis: Parfois
Panneau de contrôle pour la gestion: Non
Support: Inexistant (Votre serveur ping monsieur, on ne peut rien faire de plus…)

Mise en situation:

Hugo est un designer. Il possède plusieurs sites sous WordPress et quelques uns sous Joomla!. Ayant essayé plusieurs hébergements mutualisés de mauvaises qualités, il se dit qu’avec son propre serveur, il n’aura plus de problèmes. Également, l’idée d’avoir son propre serveur l’a toujours intrigué. Voyant le coût, il se dit pourquoi pas. Il commande alors un VPS Low Cost à 5 euros.

Il est 9:00, son café à sa portée, il est prêt à relever le défi.

Son VPS Low Cost lui est livré. Il voit une adresse ip et un mot de passe dit « root password ». Débrouillard, Hugo comprend que c’est l’accès SSH à son serveur. Il réussit à se connecter via un terminal à son VPS Low Cost.

Il souhaite mettre en ligne ses sites Internet. Après avoir consulté plusieurs tutoriels en ligne, il réalise qu’il a besoin d’un service web et d’un service pour les bases de données (sans parler des emails)

Après 6 longues heures, ses sites sont en ligne. Il remarque néanmoins que ses sites sont très lents et voire même qu’ils cessent de répondre pendant plusieurs minutes. Au même moment, son fournisseur lui envoie plusieurs courriels d’alertes stipulant que la mémoire vive de son serveur est atteinte… Il doit alors upgrader son serveur alors qu’il n’a même pas commencé à avoir du trafic sur ses sites web…

Raison? Chaque service installé nécessite des ressources. Il a excédé les ressources allouées uniquement avec les services primaires (web, base de données…). Ce qui affecte énormément la performance! Hugo est designer et non sysadmin. Néanmoins, Hugo doit passer de précieuses heures à tout gérer et ce, malgré que ce ne soit pas son métier (la sécurité n’est donc pas optimale!). Il a alors moins de temps à accorder à sa passion soit celle de concevoir des sites Internet.

Hébergement Mutualisé Premium

Prix: À Partir de 5 euros
Caractéristiques techniques:

– RAM: Plusieurs infrastructures (burstable)
– CPU: Plusieurs infrastructures (burstable)
– Bande Passante (transfert sortant): Illimité

Infogérance: Complète
Serveur Web Installé: Oui
PHP/MySQL Installé: Oui
Email Installé: Oui
DNS fournis: Oui
Panneau de contrôle pour la gestion: Oui
Support: Présent 24/7 (accès à des techniciens qualifiés qui sont passionnés par leur métier)

Mise en situation:

Hugo est toujours un designer et possède toujours plusieurs sites sous WordPress et quelques uns sous Joomla!. Lassé par les hébergements mutualisés low-cost, il essaie un Hébergement Mutualisé Premium.

Instantanément, il reçoit ses identifiants. Il a accès à un panneau de gestion tout-en-un. Il peut créer des comptes FTP, des comptes emails, voir les statistiques et bien plus.

En quelques minutes seulement, il déploie ses sites Internet sur une infrastructure premium. L’Hébergement Mutualisé Premium lui offre une plateforme tout-en-un. Service web, base de données, DNS, emails etc. Le tout très bien optimisé, sécuritaire et géré par le fournisseur. Ses sites se chargent très rapidement. Il a même un pare-feu qui protège ses données.

Il est 10:00, Hugo vient de finir son café et ses sites Internet ont déjà plusieurs dizaines de visiteurs grâce à la performance, la stabilité et la sécurité de son Hébergement Mutualisé Premium (Google tient compte de cela dans son algorithme de classement).

Au moindre soucis, Hugo peut prendre contact avec des techniciens passionnés par leur métier et ce, en quelques secondes.

———————————————————————————————————————————-

L’Hébergement Mutualisé Premium est donc un choix logique lorsqu’il vient temps de comparer Hébergement Mutualisé Premium à Serveur VPS Low Cost.

Si Hugo avait besoin de plus de ressources/performance et de flexibilité (environnement dédié etc), il opterait pour un VPS Premium Infogéré et non pour un serveur VPS Low Cost. Il aurait son propre serveur optimisé et géré par des techniciens qualifiés. Il aurait accès à un panneau de contrôle tout-en-un et un support 24/7 de qualité. La gestion de son serveur lui reviendrait comme un mutualisé!

Qu’en pensez-vous?


facebooktwitterlinkedingoogle

Previous Article précédent
Article suivant Next


  1. J’ai longtemps été un mutualisé (pas chez vous) et j’ai abandonné le mutu pour un VPS infogéré (chez vous) et il n’y eu aucune galère puisque « infogéré », et l’aide nécessaire quand il a fallu installer les API pour les paiements CB (e-commerce oblige) et le reste… Mais je suis d’accord avec l’analyse… Le VPS c’est quand on a un site qui génère du passage, que l’on veut une IP à soit, que l’on veut être maître de son jeu… Mais pour cela, il faut vouloir mettre un peu plus de 5 euros par mois… Autrement le mutualisé premium de PH que je n’ai pas testé, est sûrement à la hauteur des attentes !

  2. Ou bien, le VPS low-cost à 5$/mois (moins de 5€) peut avoir un stockage SSD et de nombreux tutos sur ce type de limite, et là Hugo passe simplement plusieurs Go de son SSD (dont la limite serait 20 nous dirons et qu’il serait loin d’être entièrement utilisé par un webdesigner lambda) en fichier swap en suivant un tuto de quelques lignes de commandes qui prendrait 5-10mins en y allant doucement 😉 Enfin, si la charge processeur ne suit pas, Hugo se penche sur des solutions peut-être plus légère (remplacer Apache par NGINX par exemple).

    Je conçois qu’un support français soit un grand plus, mais aussi ne le cachez pas, les « VPS lowcost » commence également à fournir des VPS avec « déploiement préconfiguré » avec serveur web et tout ce qu’il faut déjà là et prêt à l’usage sans besoin du tuto préalable.

  3. @DarkCenobyte Il est simple d’avoir un semblant de services fonctionnels, surtout avec la multitude de tutoriels disponibles sur la toile. Là où la donne change c’est la maintenance et la garantie de service. Est-ce que votre serveur est sécurisé? Lorsqu’il y a une faille, qui patch le tout? C’est un tout autre métier et bon nombre de webmasters n’ont ni les connaissances ni le temps pour s’en occuper. Ils veulent un service fiable, sécuritaire et un SAV digne de mention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *